mardi 21 avril 2009

La bataille des planètes

carte Mars Attacks

Rendu populaire par le film de Tim Burton, Mars Attacks ! fut d’abord une série de 55 cartes à collectionner vendue avec un chewing-gum dans les années 60 aux Etats-Unis. Cette série est le fruit d’un travail collectif au sein de la firme Topps (les crados, wacky packages), de dessinateurs (Wally Wood, Bob Powell, Norm Saunders) et scénaristes (Len Brown et Woody Gelman) réputés ou anonymes. L’apparence des martiens a pas mal évolué entre les premiers dessins inspirés par Wally Wood et étrangement conservés pour l’emballage des cartes, à la version finale qui est plus proche d'un mélange du Metaluna mutant du film de 1955 This Island earth et d’une tête de mort. L’histoire est quant à elle ouvertement inspirée de la Guerre des mondes de H G Wells.

Album Weird Science Même si ces cartes n’eurent pas un énorme succès à l’époque, l’aspect des martiens, la violence, et le léger érotisme de certaines images ont vite acquis un caractère sulfureux auprès d’enfants subjugués et de parents qui ne voyaient pas ça d’un bon oeil. Dans Alien Wolds 8 de 1984, Bruce Jones et Ken Steacy donnent un aperçu des réactions suscitées par ces cartes tout en composant une histoire respectant les codes des E.C comics.
Extrait Alien Wolds 8 page17 Extrait Alien Wolds 8 page18
Extrait Alien Wolds 8 page19 Extrait Alien Wolds 8 page20
Extrait Alien Wolds 8 page21
Cette histoire est aussi disponible en français dans l’album Alerte rouge. Il est amusant de noter que Ken Steacy réalisera quelques couvertures pour un des comics Mars attacks ! sortis quelques années plus tard et imprimées sous forme de cartes hommages en compagnie d’autres dessinateurs réputés (Bolton, Bisley etc). Ces cartes n’ont par contre pas de lien narratif entre elles. Les rééditions, hommages et parodies (Crados, Bathroom buddies, Cracked magazine, Uranus strikes) des cartes Mars attacks ! sont d’ailleurs assez nombreux et ce billet n’a pas vocation à tous les recenser.
Seulement, je me dois de vous parler (vous fidèles lecteurs de la baraque à fritz) de son adaptation la plus inattendue, celle de Hector Oesterheld et Alberto Breccia. Publiée plus ou moins légalement dans les années 60 en Argentine, Marte Ataca ! a bel et bien inspiré deux grands noms de la bd mondiale qui créèrent à partir de 1971, une série de 100 cartes nommée « Platos voladores al ataque !!». Ces cartes étaient vendues cette fois non pas avec un chewing-gum mais avec des vignettes de foot. Bien que publié après l’Eternaute (1969), le style graphique de Breccia pour ces cartes n’est pas dans sa veine expérimentale. Les raisons sont sans doute liées au caractère alimentaire et grand public du projet ainsi qu’au soucis d’uniformité visuelle avec son fils Enrique et sa fille qui l’ont parfois assisté voire remplacé selon les rumeurs. Bien que de très bonne facture, les dessins souffrent un peu de la comparaison avec les cartes mars attacks, plus gores et bénéficiant de la finition au pinceau de Norm Saunders, grand illustrateur de pulps.
L’histoire raconte l’invasion de la Terre par les Plutoniens puis par les Saturniens, avec lesquels les Terriens avaient pourtant conclu un pacte pour chasser les premiers. Même si Oesterheld crée des scènes spectaculaires propres à plaire aux enfants, il développe un scénario plus complexe que l’original et fait même un peu de surenchère à partir de scènes de "Mars attacks !" , ce qu’annonçait déjà l’ajout d’un second point d’exclamation dans le titre "Platos voladores al ataque !!"
Carte Platos voladores 1
Platos voladores 2
Platos voladores 3
Compte tenu du caractère symbolique (comme la guerre froide) de bons nombre d’histoires de science fiction et de la forte conscience politique d’Oesterheld, qui le conduira à être « supprimé » par la junte militaire argentine en 1977, les lecteurs les plus audacieux pourront tenter une lecture politique de cette histoire ou au moins constater la reprise d'une idée de l'éternaute pour la carte "rostros de muerte".

Ces cartes devenues très rares aujourd’hui ont été rééditées en 2002 en Argentine accompagnées d’un livret en noir et blanc permettant une lecture en continue plus proche d’une bande dessinée. Hasard ou idée géniale, mon exemplaire contenait deux cartes en doubles et en les faisant défiler d’une main à l’autre, j’ai eu la brève sensation d’être un de ces enfants qui collectionnaient et échangeaient leurs cartes en double « Platos Voladores Al Ataque !! ». Un vrai voyage dans le temps et l’espace !
Livret Platos Voladores

4 commentaires:

Vlad a dit…

Si on était le premier avril j'aurai soupçonné un formidable canular, comme on est le 21, je suis simplement béat d'admiration devant cette trouvaille.

Totoche Tannenen a dit…

Le style se rapproche effectivement de celui adopté pour "Vida y obra de Eva Peron" paru en 1970.
A ma connaissance, Enrique Breccia est "officiellement" crédité pour sa participation à la biographie du "Che", mais pas pour celle d'Evita...
Enfin bon c'est pas la première fois que j'écrirais une connerie.

la baraque à Fritz a dit…

Merci Vlad !

Totoche : http://www.quintadimension.com/article201.html
Ce article qui a l'air d'être écrit par quelqu'un de bien informé, va jusqu'à donner des numéros de cartes entièrement dessinées par Enrique et je dois dire que ce n'est pas facile de faire la différence avec le reste.

Li-An a dit…

Excellent article qui en plus à le mérite de s'inscrire dans la lignée de l'expo Breccia :-)